Écran avant de se coucher : très mauvaise idée. Pourquoi ?

Écran avant de se coucher : très mauvaise idée. Pourquoi ?

Les nouvelles technologies nous facilitent la vie, nous divertissent, nous permettent de garder le contact avec les êtres chers à distance et apportent bien d’autres avantages. Toutefois, il faut savoir les utiliser à bon escient pour éviter d’en subir les inconvénients. Elles peuvent notamment bouleverser notre horloge biologique et causer différents troubles. Ainsi, il vaut mieux éviter toutes les sources de lumière bleue avant de dormir. Voyons pourquoi !

Pour mieux dormir

Selon une étude menée par un cabinet américain en 2014, les cadres et les salariés qui utilisaient leur téléphone portable après 21 h affirmaient souffrir de troubles du sommeil. Ils dormaient mal et se sentaient fatigués au réveil. Leur motivation à travailler, leur concentration et leur productivité diminuaient considérablement. D’un autre côté, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) a réalisé une autre étude indiquant que 91% des Français utilisent un smartphone, une tablette tactile ou un ordinateur le soir. 39% d’entre eux continuent même d’en manipuler sous la couette, juste avant de se coucher. La plupart des gens se réveillent et consultent leur téléphone chaque fois qu’une notification retentit. Par conséquent, le sommeil est souvent interrompu.

Pour dormir avec une tranquillité d’esprit

Couplés à internet, les smartphones, les tablettes numériques et les ordinateurs nous permettent de nous informer en permanence. Ils nous tiennent au courant de ce qui passe partout dans le monde. Il n’existe rien de mal à cela, mais si vous vous connectez avant de dormir, vous risquez de tomber sur des nouvelles effrayantes et cauchemardesques. Regarder un film d’horreur ou un documentaire sur une affaire criminelle a le même effet. Pourtant, ce sont ces choses-là qui foisonnent sur la toile et à la télévision pour la simple et bonne raison qu’elles attirent un maximum d’audience. En éteignant tous vos écrans avant d’aller au lit, vous vous épargnez toute cette peur et toute cette angoisse. Ainsi, vous dormirez l’esprit tranquille. Vous pouvez laisser allumer le téléphone pour rester joignable en cas d’urgence, mais laissez la télé et internet de côté pour profiter d’une bonne nuit de sommeil réparateur et paisible. En général, les experts recommandent de couper tous les écrans au moins une heure avant d’aller vous coucher.

Pour éviter les conséquences néfastes de la lumière bleue

Vous avez certainement déjà entendu parler de la fameuse lumière bleue et de ses effets négatifs sur l’organisme. En effet, elle favorise l’apparition des troubles du sommeil, surtout si vous vous y exposez avant de dormir. Tous les écrans sont concernés. D’après Dr Gronfier, neurobiologiste à l’INSERM et spécialiste des effets de la lumière sur les rythmes biologiques, des études ont prouvé que même les ordinateurs émettent de la lumière bleue avec des effets néfastes. Beaucoup d’entre nous pensent que la lumière des ordinateurs était plus faible et donc moins nuisible. Il s’avère que c’est faux ! Les écrans à LED présentent plus de risques, car ils contiennent beaucoup de bleu.

À savoir que les cellules ganglionnaires à mélanopsine de la rétine sont très sensibles à la lumière bleue. Or, elles jouent un rôle moteur dans l’endormissement et peuvent conditionner l’humeur, la vigilance, la concentration et la cognition. Même si vous êtes un couche-tard, le fait de vous connecter plus le soir que dans la journée vous expose plus aux conséquences de la lumière bleue. Conséquemment, la vigilance et les performances cognitives s’activent encore et retardent l’endormissement. De temps à autre, la dette de sommeil est récupérable, mais lorsqu’elle s’accumule, elle augmente tout simplement les risques d’insomnie chronique. Saviez-vous qu’une étude de l’INSV a démontré que 49% des gens ayant un smartphone en veille ou allumé dans leur chambre souffrent de troubles du sommeil.